Gémeau time …

Posté le Mardi 3 février 2009

 

«  En société, elle est charmeuse, loquace, avec un don extraordinaire de répartie. Mais en amour, elle se sent nettement moins à l’aise. Sa dualité foncière fait qu’une partie de sa personnalité est littéralement terrifiée à l’idée d’un engagement durable, alors que l’autre partie aspire à rencontrer des êtres capables de lui révéler l’intensité sentimentale. 

Vous possédez une double personnalité, et il ne vous est pas toujours facile d’assumer cette dualité. Vous aspirez à la joie de vivre, vous ne demandez qu’à la faire partager aux autres ; mais vous trouvez que cette tâche n’est pas facile, si bien qu’à d’autres moments vous vous trouvez déçu, broyant du noir et même incapable de plaisanter. C’est alors le signe d’une dépression plus ou moins profonde. La vérité, c’est que vous détestez l’ennui : dès que quelque chose vous ennuie, vous essayez de l’éluder. Mais cette tendance peut s’avérer à l’inverse dès le lendemain.»   

J’aimerais fortement citer la source de ce texte mais malheureusement je ne l’ai pas conservé. Ceci provient d’un des nombreux sites d’horoscope que contient le merveilleux monde du web, mais lequel, fouillez-moi !!! 

Il y avait un certain fond de vérité très dramatique dans cette courte description. « Vous essayez de l’éluder ». Définition d’éluder : Éviter avec adresse et désir de se dérober. Au lieu de répondre nettement, il a éludé la difficulté. Un petit côté immature du gémeau Ô combien difficile de s’en défaire. 

L’idée générale pour comprendre le gémeau, c’est d’assumer qu’il a besoin de se faire prendre en charge en amour. Qu’il ne veut pas avoir à gérer ce côté beaucoup trop compromettant de son existence. A-t’il peur de se mouiller le petit castor ???  En prêcheur de bonne paroisse je vous répondrai qu’il est tout simplement indécis et qu’il à énormément de difficulté à faire la part des choses entre l’amour et l’amitié. Le rêve d’un gémeau, trouver un merveilleux ami avec qui il pourra batifoler tan qu’il le voudra. 

Si je comprends bien, le gémeau à peur de l’engagement … Alors, logiquement, tout les hommes dans la trentaine sont forcément gémeaux ??!!  pouhahahahaha

 

Anne 

palpitantelavie @ 20:12
Enregistré dans Non classé
Anne, toxico-net.

Posté le Mardi 27 janvier 2009

Bon lundi, 26 janvier 2009 

 

        Voilà que je commençais ma troisième semaines de sevrages que j’ai eu une petite rechute. Juste une petite. Hier soir il s’est connecté (ce fléau d’internet, je vous le jure, c’est toxique) et je ne lui ai pas envoyé de message. Je me suis trouvée tout de même bonne. Et puis, une petite voix intérieure m’a dit que là j’avais vraiment l’air de l’ignorer. Quand il n’est pas là, je n’ignore personne, mais s’il est là, j’ai l’air de l’ignorer. Donc cet avant-midi, je me suis dit que je devrais lui écrire un petit mot, mine de rien, tout gentil mais aucunement engagent. Juste histoire de donner l’impression d’être dégagée. Foutaise! Je me suis sournoisement convaincue du bien fondées des mes histoires… Telle un débutante. 

 

C’est alors que j’ai eu une révélation. Mon problème, ce n’est pas lui, c’est internet. C’est pourtant clair, je suis accro aux courriels, à l’attention que j’y consacre. Je suis une toxico-net. Ce n’est pas lui, loin de là, c’est l’importance que j’accorde à toute action fait par cette petite machine. Dès que je suis près d’une ordinateur, je rush à prendre mes courriels, voilà un bon signe de dépendance. Bref, ma nouvelle décision, me détacher tranquillement d’internet. Accepter de ne pas savoir ce qui ce passe sur le cyber life en tout temps. Voilà qu’aujourd’hui je me suis connectée à peine 10 minutes pour prendre mes courriels et par la suite j’ai refermé la dite addiction. 

 

Il faut comprendre que pour moi c’est beaucoup plus qu’un simple divertissement. Mes passions, je les pratiques avec elle, c’est une complice, une confidente. J’écris beaucoup, voir constamment. Des blogues, des histoires, des pensées et surtout des tas de lettres de réflexions. C’est ma propre thérapie, mon introspection personnelle. Étant quelqu’un qui analyse à l’excès, elle m’aide à y voir plus clair. C’est presque une continuité de ma personne. 

 

Mais voilà que je l’ai laissé s’initier dans toutes les sphères de ma vie. Vicieusement, je me suis laissé prendre au jeu du voile de l’écriture. Il est beaucoup plus facile pour moi de communiquer par l’écrit que par l’oral. Je pèse ainsi mes mots et le message est alors plus juste et plus représentatif. Cependant, cette machine m’a  éloigné des vrais choses. Des vrais moyens de communications. De ceux qui passe par la sincérité d’une voix, par l’émotion d’un regard, tout est dans les subtilités du non verbale et des intonations. Je ne suis plus capable de parler. L’excès atteint des sommets incroyables tels que ne de même pas être capable de faire une vulgaire invitation au téléphone, j’en suis morte de trouille. 

 

Je bafouille, je me sens vulnérable et nu devant une personne sans l’intermédiaire de mon clavier. Moins forte, comme si je partais seule sans support au combat. Mais cette dernière, que je chérie de plus en plus jour après jour est devenu l’objet de mon chagrin. L’objet de l’échec de ma relation. 

 

Alors la prochaine réflexion que je mettrai cette fois ci sur papier pour ne pas avoir l’air pervers ou d’avoir un parti pris, sera la communication orale. Aurais-je eu l’impression de m’investir plus dans cette relation si je n’aurais pas constamment utilisé l’ordinateur comme élément de correspondance. Est-ce que la femme que je suis à besoin de ré-apprivoiser le téléphone? 

 

J’aime me trouver des défaites, même si elles ne sont pas toujours complètements dénuées de vérités… 

 

Bon début de semaine à tous. 

 

Anne 

palpitantelavie @ 1:24
Enregistré dans Non classé
Un vent d’optimisme.

Posté le Mercredi 21 janvier 2009

J’aurais décidément du nommer ce blogue « la confession de Anne » car j’ai l’impression de confesser tout mes petites manies personnelles. Je suis une groupie de l’horoscope quotidienne. !! Hey oui, pas complètement barjo mais suffisamment groupie. Je le consulte assidûment, juste pour voir comme on dit. Ce qu’il y a de bien dans ce truc c’est qu’il est possible de faire  la sélection de celle qu’on préfère pour la journée. En fait, il y en a tellement, que l’on n’a qu’a choisir celle qui nous semblera la plus utile pour la journée. J On peut décidément leur faire dire ce qui fait notre affaire. On aime s’auto-convaincre que même l’horoscope pense comme nous. Alors y’a-t-il quelqu’un qui peut m’expliquer ce que je dois faire quand  les deux tiers impliqués dans le dossier on le même signe et que la dite horoscope mentionne d’attendre que l’autre prenne le devant pour éviter une confrontation bordel !!  L’horoscope c’est de la merde…

 

 

Autre chose, il y a aussi dans la vie, une sorte de paterne qui semble vouloir prendre le dessus, le karma qu’il dise, une sorte de brume constante qui ère sur nous. Nous avons décidé de nommer ce dernier notre « casting ». Nous avons tendance à souvent tourner autour des mêmes morceaux des mêmes choses. Par exemple, j’ai une copine que son casting c’est les hommes en couple. Ya rien à faire, si un homme tente de la séduire c’est certain qu’il est en couple, mieux encore marié! Le mien c’est les girouettes, les girouettes et les chandails en lainages noirs. Le lainage ça pique et les girouettes aussi le lendemain matin.  Tien, une autre de mes copines à récemment acquis le nouveau casting des hommes plus petit qu’elle. En espérant que celui-ci passe rapidement par contre, hein guerrière !!  emoticone

 

 Et vous, qu’elle est votre casting?

 

Anne 

palpitantelavie @ 19:12
Enregistré dans Non classé
L’amour, ça devrait être si simple

Posté le Mardi 20 janvier 2009

Bonjour à tous,

Voilà j’ai besoin de me vider le cœur, j’ai le cœur gros et emplis d’idées noires.  J’ai le cœur à des milliers de kilomètre de ma tête, rien à foutre de ce que la tête pense. Elle ce prend pour qui la tête, madame sait tout, on sait bien…

Je dois me ressaisir, être raisonnable. Comprendre la situation et simplement laisser aller les choses. Ce que tu ne peux changer, accepte-le! Je haïe le mot raisonnable.  Dans raisonnable, il y a raison, et la raison est complètement incompatible avec le cœur. Je dois me rendre à l’évidence, j’ai franchi la ligne que je ne voulais pas franchir avec lui, j’ai flanché. C’était à prévoir, mes phéromones on prit le contrôle, mais ma tête elle ne voulait pas. Ma tête n’avait aucunement envie d’embarquer dans tout ce cirque.

Je ne veux plus être atteinte par tout ce qui ce passe. Plus atteinte de cette manière, être tourmenté à ce point c’est nucléaire. Impossible à gérer.  L’amour à sens unique aussi c’est dure à gérer et je n’ai pas envie de connaître le pathétisme de cette sorte de relation. Je veux sauter par-dessus bord avant.  Mauvais « timing », pas rendu à la même place au même moment, pas le même niveau d’investissement. Et blablabla, et blablabla.

J’ai peur aussi, peur de ne pas être à la hauteur d’une nouvelle relation. Peur de ne pas vouloir embarquer les yeux fermés comme une jeune femme amoureuse devrait le faire. J’ai mes réticences, normales je crois, pas démesurées, mais bien présentes.

Pourtant, il sent tellement bon, ces mains douces, ces lèvres sucrés… Ces bras enveloppant. Ai-je dis qu’il sentait vraiment bon… Son sens de l’humour, ses regards profonds… merde !!!!

Je devrais agir en adulte, lui parler. Lui dire tout ce que je pense, un compte rendue de mes états d’âmes, mais la maudite peur du rejet!! Cette peur qui tourne autour et qui vous pointe du doigt, Dieu qu’on la croit celle là.  Et puis merde, le pire qu’il va arriver, c’est que bien gentiment il va simplement m’expliquer que lui, ce n’est pas ça qu’il veut. Il m’estime je sais, il me respecte, je suis quelqu’un à qui il tient, je sais tout ça, mais je n’ai peut-être simplement pas la place que je voudrais dans son cœur et je dois me préparer à l’entendre. Sinon, c’est peut-être le début d’une belle histoire.

Merci de votre habituelle écoute  emoticone

Anne et ses états d’âmes.  xxx

palpitantelavie @ 17:26
Enregistré dans Non classé
Je mérite au moins la « patère »

Posté le Vendredi 9 janvier 2009

Je vous ai parlé de mes aspirations à devenir zen… Je le maintiens, honnêtement je suis quand même  fière de moi en ce début d’année. Vous me direz que nous sommes seulement le 9 Janvier et à cela je vous répondrai « Gagne de Raba joie ». Si la tendance ce maintien, je serai la plus zen des zen d’ici la fin de l’année, plus que 355 jours et je rejoins les moines tibétains.  Mais je me dois tout de même de faire une petite montée de lait tellement assujettie au vendredi : La peur de l’engagement… ouuuuuuuuuuuuu ….. 

Les êtres humains on une énorme tendance à se complaire dans les situations les plus ambigües.  La Peur de l’engagement, de se commettre, toujours conserver une possibilité de retrait, un pied dans la porte comme on dit. Pourtant il y a un beau côté à l’engagement, il y a l’impression « d’action ». L’impression de progresser vers un objectif concret, fixe ou même jusqu’à lors inconnu. C’est le début d’une ascension vers le « j’y suis ». L’humain pour progresser, à un besoin d’objectif, sinon il s’engouffre dans un climat de stagnation trop confortable qui l’empêche de se réaliser au-delà de ce qu’il croyait pouvoir être… 

Pourquoi est-ce si terrible de vouloir partager quelque chose de bien. J’en suis à me demander si ce n’est pas simplement devenu à la mode « la peur de l’engagement ». C’est in, ça permet de profiter exclusivement des beaux côtés, ça exclu la belle famille, l’obligation du samedi soir ou même le partage d’activités ennuyeuses tel que le ménage, les courses et les sorties officielles.  C’est plus facile, moins d’implication émotive, le « ça fait moins mal ». Faux ! C’est tout aussi souffrant car il y a toujours un des deux partis de plus impliqué que l’autre. C’est de mentir que de prétendre bien vivre une situation dans laquelle on a l’impression d’être correcte mais seulement dans certaine situations et surtout pas en public! D’être presque caché ou conservé dans la garde-robe ! 

J’exige d’être sortie de la garde-robe, on pourrait simplement commencer par la patère… 

Anne. emoticone

palpitantelavie @ 18:23
Enregistré dans Montée de lait !
Comme la neige à neigé !!!!

Posté le Mercredi 7 janvier 2009

Je travaille dans une tour située dans le Vieux-Montréal.  Il y a deux types de gens, les amoureux du vieux et les blasés. Je suis plus du type un. Oui je sais, l’été le vieux ça sent disons particulier, les touristes nous énervent, les calèches sont bruyantes et il n’y a jamais de stationnement.  Mais tout de même, c’est magique le vieux. Les petites boutiques particulières, les restos accueillants et les magnifiques terrasses.  Non j’aime le vieux, mais aujourd’hui, je ne trouve rien de beau au vieux!! Y’arrête pas de neigé depuis ce matin !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 Je sais, je suis Québécoise, je devrais depuis les années être habituée au phénomène extraordinaire de la neige, que la quantité ne devrait plus m’étonner mais ya plus que ça…  Je vais expliquer pourquoi, spécialement le Montréalais, n’aime pas la neige généralement du lundi au vendredi entre 9h et 5h. C’est que le Montréalais n’a pas de stationnement, il doit pelleter dans la rue sa voiture pour réussir à sortir du band de neige, et après aussi con que ça peut paraître, comme le montréalais travaille en transport en commun, doit simplement pelleter un autre trou pour pouvoir stationner sa dite voiture de l’autre côté de la rue. Ensuite, les bas de pantalon sont mouillés, les rues sont glissantes, allo la tête rendue au bureau, tout aplatie par la tuque et j’en passe. À tous ceux qui disent que nous sommes des éternels chialeurs qui ne sont jamais satisfait, je réponds : mangez de la neige !!

Mais il y a aussi l’autre côté charmant de la neige, tout y est beau et tellement plus calme. Marcher en ville lorsqu’il neige est un réel charme, la température est douce, sa sent bon, c’est gorgé d’émotion, romantique à souhait… Vous voyez, j’aime la neige la fin de semaine! Aujourd’hui c’est mercredi, alors j’haiieeess ça !  Bonne chance à tous pour le retour se soir.

 

Anne

palpitantelavie @ 20:47
Enregistré dans Non classé
Je me lance !!

Posté le Mercredi 7 janvier 2009

Pourquoi moi !!! Pourquoi aurais-je le privilège de devenir bloggeuse? Mais qu’ai-je de si extraordinaire à raconter ou plutôt,  pourquoi moi plus que quelqu’un d’autre… Et bien, la réponse va vous semblez trop simple et dépourvu d’élaboration mais elle va de soit : j’aime écrire, j’aime réfléchir et j’ai un énorme besoin de donner mon avis sur tout dans la vie, alors pourquoi pas à des gens qui veulent les lire.

Toute cette aventure débute par un peu trop de temps libre au travaille. J’étais dans une période ou la motivation avait rejoint la fonction publique et refusait de se lever le matin. J’entrais au boulot la mine un peu base,  le goût de rien, une période transitoire au sein de la compagnie ou les possibilités d’avenir étaient dans le noir.

Pour remédier à l’envi de brouiller du noir et de déprimer, je me mis à la correspondance avec mes amis. De petit courriel ici et là puis, je me suis aperçu que j’y ai vite pris gout sans nécessairement attendre une réponse hâtivement. J’aimais simplement écrire. J’ai toujours adoré écrire… Jaime le bruit zen des doigts qui heurte les touches du clavier, vous savez, les claviers qui font click click… Un amis en a même composé un hymne, p-e avec son approbation je finirai bien par le partager avec vous.

Donc voilà, j’aime écrire, les temps longs perdurent au travail et mes amis, aussi généreux qu’ils soient, eux, ont autre chose à faire que de me répondre. Après quelques temps, chacun à tour de rôle m’ont suggéré cette alternative qui me séduisait déjà depuis un moment. Mais voilà, toujours les craintes de savoir si je vais intéresser des gens, si mes propos sont pertinents, qui va me lire…. Bla Bla !! Voilà que je ne m’écoutais même plus moi-même et que tout ce que j’entendais était la douce musique des touches du clavier qui chantaient en cœur «  Allez Anne écrit !!».

Maintenant que vous connaissez un peu ma petite histoire de bloggeuse en devenir, continuons.  Je ne vous promets rien dès le départ. Aucune fréquence fixe de publication, aucun thème de prédéfini, juste du « moment » !! Ce que j’ai le goût de vous dire quand j’aurai le goût de vous le dire. Me connaissant je n’arrête pas de parler, ça promet ;) )

Je vais tout de même me présenter un peu, pour la forme. Je me nommerai donc Anne pour les besoins de la cause, je suis Montréalaise de cœur et d’esprit. J’aime la ville, j’aime le vin rouge,  j’aime l’art, j’aime les restos, J’AIME  beaucoup de choses en fait. Je suis gémeaux ascendante zen. Être  « zen » est l’aspiration d’une vie, un idéal à atteindre, un côté pas toujours très présent chez moi…  J’habite seul dans un coquet petit appartement avec Maggie, ma chatte, ma coloc, indéniable de ne pas en parler. Je sais, c’est tellement vieille fille mais j’assume. Je ne tiens pas à préciser mon âge, chose que je trouve accessoire, j’ai l’âge d’avoir des enfants, je n’en ai pas, j’ai l’âge d’être marié, je ne le suis pas, j’ai l’âge ou tous les rêves sont permis…

Bon, voilà…  à bientôt !!

palpitantelavie @ 18:50
Enregistré dans Non classé